ATTENTION ATTENTION Délices Végétales cuisine dorénavant au Petit Resto, place du Scex 5 (sortie nord du parking du Scex ) !

Malheureusement les autorités fédérales et cantonales ont décidé arbitrairement et unilatéralement de fermer les restaurants jusqu'à fin janvier, si tout va bien. Je ne cuisinerai donc pas jusqu'à la réouverture du Petit Resto.


Petit coup de gueule

Le coronavirus tue moins que la grippe saisonnière, en majorité des personnes très âgées, moyenne d'âge 84 ans, ayant plusieurs comorbidités et ayant donc une espérance de vie très courte, ou des personnes moins âgées mais avec un état de santé fragile, diabète, obésité, hypertension, etc. Dans plus de 99 % des cas, les malades s'en remettent très bien. D'autant plus qu'il existe des traitements efficaces.


D'autre part, selon leur inventeur, les tests PCR ne sont pas faits pour diagnostiquer des maladies, mais pour amplifier du matériel génétique. A partir de 35 cycles d'amplification, le test est positif avec n'importe quoi, même avec des débris de virus mort, donc du matériel qui n'est pas cultivable, donc la personne n'est pas contagieuse. Or, en Suisse, les tests vont jusqu'à 45 cycles d'amplification! Les tests antigéniques ne sont pas mieux, ils génèrent plus de 50% de faux positifs.Et ce sont ces chiffres bidons qui sont utilisés pour fermer nos commerces !


De plus ce ne sont pas les aides qui n'arrivent pas qui vont nous aider à payer nos charges. D'autant plus que ces aides, nous allons les repayer plus tard par nos impôts. Si au moins les bailleurs étaient compréhensifs. Surtout de la part de caisses de pension, qui sont bourrées de fric, en particulier celle de l'Etat du Valais !  Mais non, on nous promet de nous mettre aux poursuites si non ne paye pas le loyer. Avec quoi voulez-vous qu'on le paye si on ne peut pas travailler ?


Jusqu'où iront les autorités? Parce que ce qui se prépare c'est la mort pure et simple des restaurants et des petits commerces. Qui se feront racheter par les multinationales qui, elles, se sont fait beaucoup d'argent pendant cette crise. Quand il n'y aura plus que des MacDonald pour se restaurer, il sera trop tard pour réagir.